jeudi 11 février 2010

L'autre jour, j'ai fouillé dans mon cul.


Aujourd'hui, j'ai décidé d'être grossier. Les photographes sont mal habillés, sales, bêtes et gentiment réacs, alors pourquoi pas grossiers ? Après tout, j'appartiens à une corporation saine et virile qui possède la particularité — surtout ces derniers temps — de se mettre des tas de trucs dans le cul avec le sourire. Hier, par exemple, je me suis mis une pige dans le cul. À la place, j'ai eu une facture Agessa. Avant-hier, je me suis mis un chèque dans le cul. À la place, j'ai eu un couplet sur les difficultés financières traversées par le journal. La semaine dernière, c'est plus original, je me suis mis un iPhone dans le cul. J'étais à une conférence de presse sur un truc super important couvert par tout un tas de journaleux jeunes et précaires. Essentiellement venus du Web, d'ailleurs, les princes du papier sont plus vieux et ne se déplacent plus, surtout quand yen-a-plein-du-ptit-jeune près à passer la journée pour 12 Euros, pondre un papier impeccable, le corriger tout seul, le mettre en page tout seul et le mettre en ligne tout seul dès que le rédac-chef aura fini son café. Eh oui, c'est ça le nouveau journalisme. Faire tout tout seul, sans personne, de toute façon qui lit les pages web d'un journal, hein, qui ? Honnêtement, on s'en fout. Du coup, j'ai vu une jeune et jolie journaliste écouter le type qui parlait, là, sur l'estrade, avec beaucoup d'attention. Moi je n'étais pas loin, à faire clic-clac avec mon 70-200 f:2,8 dont le paiement est échelonné sur 24 mois (plus une dent en or), et puis j'ai vu la jeune et jolie journaliste sortir son iPhone, faire quelques photos avec et... ah oui, merde, ils font ça aussi... et filmer la conf. On imagine sans peine la qualité de la vidéo, prise d'assez loin, sans pied avec une lumière vraiment très chouette. À la fin, je me suis approché de la fille qui m'a pris d'assez haut (je suis photographe, je le rappelle, donc suspect. C'est à cause de moi que les journaux n'ont plus d'argent et je n'hésite jamais à faire le vautour en photographiant un noir à moitié mort de faim qui rampe dans la boue vers le convoi de la Croix-Rouge) et qui m'a quand même avoué que oh bon, oui, ça suffit pour le web, puis ça illustre bien.
Je me suis dit que j'allais changer de boulot, finalement.

8 commentaires:

Riri a dit…

Rien qu'à te lire... ça fait mal.

Anonyme a dit…

C'est sympa de nous faire rire dès le matin.
J'adore !!!

RLZ

KdeBra a dit…

C’est net, c’est sobre, et ça vole suffisamment bas pour que les grossiers trouvent ça vulgaire.

Pierre Desproges

F. Piglet a dit…

j'ai fait une photo une fois avec mon i-phone
j'ai photographié mon oreille en téléphonant

KdBra
j'ai pas répondu à ton mail
Sans doute parce que c'est ni le lieu ni l'objet
merci quand même

KdeBra a dit…

Oui bien sûr, mais le seul moyen...
Pas grave ni important.
Parano!
:K)

J'ai flâné pour vous a dit…

et ben, je me sens d'un seul coup beaucoup moins seule!!!

Locombia a dit…

"yen-a-plein-du-ptit-jeune près à passer la journée pour 12 Euros, pondre un papier impeccable, le corriger tout seul, le mettre en page tout seul et le mettre en ligne tout seul dès que le rédac-chef aura fini son café. Eh oui, c'est ça le nouveau journalisme." Non, le nouveau journalisme, c'est le blog, où tu fais tout pareil, mais même les 12 euros tu peux te les mettre dans le cul...

Phil2la a dit…

Bien vu !
Après, c'est un Iphone ...
Images toi avec un Ipad dans le cul ... ce doit être moins confort mdr !