samedi 24 avril 2010

Les jeunes sont croyants

Je connais des photographes. Plein. Des jeunes, des vieux, des gros, des chauves, des alcooliques, des fumeurs de joints, des malades mentaux, des beaux parleurs, des schizophrènes, des mythomanes, des pauvres, des pauvres qui disent qu'ils sont riches, des riches qui disent qu'ils sont pauvres, des sodomiseurs d'Anthomyiidae, des onanistes cérébraux... mais pas de raton laveur... dommage. Aujourd'hui, j'ai décidé de m'en prendre aux jeunes, ceux qui pensent que l'histoire de la photographie a commencé avec l'invention du capteur.

Dialogue avec un jeune crétin, beau parleur, légèrement mythomane, pas encore chauve mais déjà désenchanté:

- Toi, Destroy, tu prends encore des photos en argentique... c'est un peu dingue, ça, de nos jours !

- Oui, d'ailleurs, je prends des photos en argentique quand je pense que c'est vraiment important, quand c'est une commande dont j'ai rien à foutre je prends en numérique.

- Ahahaha ! T'es vraiment trop, toi... ça te sert à quoi?

- À garder des négatifs... Je ne suis pas certain que les fichiers numériques d'aujourd'hui seront encore lisibles demain... La photo, ce n'est pas uniquement pour représenter le présent, mais aussi le passé.

- Mais c'est pareil ! Tu crois que tu pourras encore faire des tirages quand Ilford aura coulé ?

- On trouvera bien un moyen, on fera notre chimie nous même et puis mon agrandisseur, il a pas besoin de mise à jour pour fonctionner avec Windows machin. Je préfère avoir un objet tangible qu'un fichier numérique virtuel.

- Un objet tangible ! Mais c'est chiant de développer, de faire des tirages ! Et puis au niveau qualité, aujourd'hui les fichiers numériques donnent des résultats aussi bons que n'importe quel argentique...

- D'abord ça ne change rien à ce dont on parlait avant. Ensuite, ça se voit que tu n'as jamais essayé de faire des photos au moyen format... Ce n'est pas que les photos soient meilleures au niveau qualité, c'est que le rendu est complètement différent.

- Mouais, mais bientôt, avec Photoshop on arrivera à la même chose.

- Tu crois qu'Adobe existera encore dans plus de 50 ans ? Tu n'as pas remarqué que ces trade marks sont aussi éphémères que tes Nike ? Tu ne crois pas que certaines photos méritent mieux que ça ?

- Ouahh, si on t'écoutait, on ferait encore des daguerréotypes !

- Pourquoi pas ? Toi, de ton côté, tu crois en la technologie comme on croit en Dieu.

- Ouais, c'est chiant comme discussion, je retourne jouer à la playsation.


5 commentaires:

Hugues a dit…

J'ai 20ans... Bientôt 21...
Ton interlocuteur est un imbécile !
Evidemment que le rendu d'une provia 400 est inimitable (je suis un inconditionnel de la provia en moyen format).

Tant qu'il y aura de l'argent (pas dans nos poches malheureusement), on continuera !

Y'en a qui méritent des claques.

Pierre Morel a dit…

Débat de comptoirs, perpétuel !

Que du numérique et je le vis bien ;) !

Anonyme a dit…

Bon, d'accord, certains jeunes ont plus de plomb dans la cervelle que certains grabataires...

Comptoir ou pas, perpétuel ou pas, il y a des gens qui vivent bien en regardant la Star Ac'... Alors pourquoi pas, hein...

En fait, je crois que je suis assez tolérant finalement, ce qui m'exaspère, c'est l'arrogance.

Destroy

nicolas a dit…

Marrant car eleve au numerique nikon format dx et ayant recemment acquis un om2 avec plein d objectifs fabuleux ( sans af), je me rends compte a quel point l'argentique peut etee aussi jouissif (j exagere comme un marseillais)

Faudrait obliger les d'jeunes à shooter dans les deux technos.

Ce qui m enerve ce sont les fans du numerique pensant qu avec leut toshop ils peuvent egaler un bon filtre pola ou noir. Elle est où l option -8diag sur toshop ? Mdr
Va y aussi les reflets :)
Ensuite le hdr tout pourri (hors enfuse) ca donne envie de vomir !

Le fait de devoir reflechir au cadrage et a la lumiere est le plus de l argentique. On ne fait pas forcement de mauvaises photos en numerique

Je rêve de me faire plaisir en moyen format :)

Anonyme a dit…

La peur du numérique est liée à sa méconnaissance.

Certes la durabilité pose question, mais il existe bon nombre de solution.

Pour développer ses photos seul il faut du matos mais c'est jouable, mais combien de temps la pellicule elle même sera fabriquée ? L'industrie du cinéma tend à s'en séparer... Tic tac...

Le moyen format est, comme tout format, détrônable.

Est-ce qu'adobe existera dans 50 ans, peut-être pas, mais un tel service sera nécessairement remplacé par un autre.

Pour info je suis jeune, je pratique la photo numérique depuis plus de 10 ans j'ai toujours mes photos sur 2 DDE, elles n'ont pas bougé d'un pouce là où la lumière, l'oxydation ou l'humidité détériore inéluctablement tes fameuse peloches...

L'histoire de la photo ne commence pas avec le numérique mais c'est un leurre de croire qu'une page ne vient pas de se tourner. Mais je peux comprendre que l'on s'attache à un vieil appareil comme on s'attache à une collection de vinyles, c'est touchant.

Que ça vous plaise ou non, on arrête pas le progrès. Je suis ni le premier ni le dernier à le dire.